Conseil Municipal Colmar du 27.03.17 – intervention de Julien Ernst relative au Plan Local d’Urbanisme

0 commentaire Le par

Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d’Urbanisme

inauguration d'un jardin pédagogiqueMonsieur le Maire, Monsieur le 1er adjoint, cher-e-s collègues,

Nous arrivons enfin ce soir au terme du long processus de consultation qui précède l’adoption du nouveau Plan Local d’Urbanisme qui va fixer les grandes orientations en matière de bâti pour notre commune dans les prochaines années.

Comme je l’ai déjà fait, je vais saluer la qualité du travail qui nous a été présenté et remercier le cabinet OTE Ingénierie, mes collègues qui ont participé aux réunions de travail, les citoyens et les associations qui ont fait remonter des avis souvent pris en compte dans le document final. C’est d’ailleurs cette participation élargie ainsi que l’intégration des documents structurants régionaux et locaux (SCOT, SRCE…), choses souhaitées par le législateur, qui font des documents d’urbanisme, des documents plus ouverts qu’ils ne l’étaient et qui permettent ainsi de ne pas reproduire les erreurs qui ont mené à l’élaboration du PLU précédent.

De fait, tous les nouveaux PLU élaboré en France présente des ressemblances fortes avec la notion d’épargner les terres agricoles, de densifier le bâti, de résorber les dents creuses. De ce point de vue là, nous ne sommes guère originaux.

Mais comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, un PLU est un document politique car c’est malgré tout l’exécutif qui fixe les grandes orientations à partir desquelles se mettre en œuvre la stratégie de la commune en matière de construction et de tout ce que cela implique en terme de réseaux, transports, commerces, services publics. Même s’il est facile de dire que le PLU n’est qu’un outil administratif de délivrance des permis de construire, nous savons tous qu’on est bien plus que ça et qu’au contraire, les choix qui y sont fixés seront difficiles à remettre en cause même en cas de changement de majorité municipale. C’est donc un document qui laisse des traces et creuse des sillons difficile à combler.

Et c’est bien entendu là que nous sommes en contradiction avec le document qui nous est présenté. Vous avez déjà entendu nos arguments lors des débats sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) et lors de la présentation du PLU, nous ne les redirons donc pas tous !

Nombre d’habitants surévalués à l’horizon 2035 du fait des modifications des habitudes de vie et notamment d’une augmentation du nombre de ménages qui ne signifie pas plus d’habitants ; urbanisation des dernières parcelles agricoles et notamment ouverture à la construction de parcelles maraîchères qui remettent en cause cette tradition agricole colmarienne à moyenne échéance ; élaboration d’un PLU uniquement colmaro-colmarien comme si nous ne partagions pas une communauté de destin avec les habitants de l’agglomération. De même pour les projets économiques que nous n’envisageons que sur notre ban alors que paradoxalement, nous nous sommes dotés des outils intercommunaux pour faire de la zone de Galgal-Nambsheim-Geiswasser une zone économique d’importance après la fermeture de Fessenheim.

Et puis, il manque certains choses comme les projets structurants que notre collectivité accueillera dans les prochaines années. Ma collègue Victorine Valentin y reviendra d’ailleurs dans quelques instants.

Au final, c’est donc un document bien fait, bien documenté qui nous est présenté mais trop centré sur Colmar et pas assez sur le territoire colmarien. Nous voterons donc contre ce PLU

Merci pour votre attention.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Victorine Valentin sur le point n°11 du Conseil Municipal du 16/10/2017 portant sur la PARTICIPATION DE LA VILLE DE COLMAR AUX FRAIS DE FONCTIONNEMENT : Le rapporteur du
Le par
Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d'Urbanisme Monsieur le Maire, chers collègues, Il est vrai que je n’ai retrouvé l’implantation d’une prison
Le par

Les derniers contenus multimédias