Conseil Municipal Colmar du 19.09.16 – intervention de Julien Ernst relative à l’envoi de colmariens en Azerbaïdjan

0 commentaire Le par

Rapport n°23 : Collaborateurs bénévoles du service public en faveur de la ville azerbaïdjanaise de Shéki

inauguration d'un jardin pédagogique Monsieur le Maire, cher-e-s collègues,

Une nouvelle fois, je voudrais intervenir sur ce dossier de partenariat avec la ville de Sheki à la lumière du retour fait par les premiers « collaborateurs » et celle de l’actualité politique récente.

Je ne reviendrai pas sur la 163ème place sur 180 (pays) de l’Azerbaïdjan en terme de liberté de la presse. Je ne reviendrai pas non plus sur l’absence de pluralité politique, sur les élections douteuses et la répression physique, judiciaire ou financière à l’encontre des opposants. J’ai régulièrement informé notre assemblée de ces éléments et il a été décidé par votre majorité, Monsieur le Maire, de ne pas en tenir compte.

Je voudrais néanmoins indiquer que l’Assemblée Nationale a été saisie au mois de juin par un groupe parlementaire afin de demander la création d’une commission d’enquête chargée d’évaluer les relations politiques, économiques et diplomatiques entre la France et l’Azerbaïdjan. Les députés souhaitaient notamment avoir des éclaircissement sur le rôle joué en France par les fondations et associations proches du clan du Président azeri Aliyev, proches dont fait partie le député de Sheki, Monsieur Feyziyez. Les parlementaires en question s’inquiétaient notamment de la montée en puissance de ces associations et fondations auprès d’élus français afin de constituer des groupes de soutien susceptibles d’influencer la position de la France dans le conflit qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour le contrôle de la région du Haut-Karabagh. Mais toute ressemblance avec la situation colmarienne serait probablement fortuite et j’attendrai la suite des investigations de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale avant de revenir sur le sujet dans notre assemblée.

Dans l’attente, par contre, je reformulerai ce que j’ai déjà eu l’occasion de dire lors du compte-rendu des premiers collaborateurs, à savoir qu’en terme éducatif, cette collaboration est véritablement à sens unique puisque nous envoyons des colmariens sur place aux frais du député Feyziyev mais qu’en retour, nous ne prévoyons ni accueil de collaborateurs azéris, ni programme de formation en langue française malgré la présence de l’ESPE dans notre ville. Je trouve cela dommage car cela démontrerait la réciprocité de ce partenariat qui ne va, pour l’instant, que dans un sens.

Si c’est la question financière qui vous bloque, peut-être pouvons-nous demander, dans un geste de parfaite réciprocité, à notre député, Monsieur Eric Straumann, de prendre en charge les frais liés à la venue d’habitants de Sheki, puisque durant l’été, il avait indiqué avoir encore un peu d’argent sur son enveloppe parlementaire pour subventionner des animations colmariennes. Mais je laisse bien évidemment cette proposition et cette demande à votre entière discrétion, Monsieur le Maire.

Merci pour votre attention.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Victorine Valentin sur le point n°11 du Conseil Municipal du 16/10/2017 portant sur la PARTICIPATION DE LA VILLE DE COLMAR AUX FRAIS DE FONCTIONNEMENT : Le rapporteur du
Le par
Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d'Urbanisme Monsieur le Maire, chers collègues, Il est vrai que je n’ai retrouvé l’implantation d’une prison
Le par

Les derniers contenus multimédias