Communiqué : « Supermarché Match : la question de l’aménagement du quartier Europe »

0 commentaire Le par

La section du Parti Socialiste de Colmar et l’association Un Nouvel Élan Pour Colmar ont appris avec consternation l’annonce de la fermeture du supermarché Match situé avenue de l’Europe à Colmar. Ils s’étonnent qu’il n’y ait eu aucune réaction de la Ville de Colmar à ce jour mais si l’annonce est confirmée, ils espèrent que les salariés pourront être reclassés dans les autres enseignes du groupe et demandent aux responsables de l’entreprise d’accorder les meilleures conditions de départ possibles aux salariés dont le licenciement s’avérerait inévitable.

La section et l’association s‘interrogent également sur les raisons qui peuvent conduire à la fermeture de ce commerce pourtant situé au cœur d’un des quartiers les plus peuplés de Colmar. Pour eux l’une des causes de cette fermeture réside dans l’absence de stratégie municipale à long terme dans l’aménagement du secteur Europe. En ne dotant pas la mosquée d’un parking suffisant lors de sa construction, et en transférant le marché Europe sur le parking du supermarché, la municipalité a créé deux facteurs extérieurs d’occupation forte du parking lors de périodes de grande affluence que sont les mercredis et les vendredis, ce qui a pu décourager les clients venus en voiture et ne trouvant pas de place.

Le risque est grand que le site ne devienne une friche commerciale, ou n’abrite plus que des commerces à orientation communautaire, ne répondant pas aux besoins de l’ensemble de la population du quartier, en particulier des plus modestes. Le PS colmarien et l’association UNEPC craignent cependant que tout projet de reprise d’activité demeure fragile tant que les problèmes liés au parking de la mosquée et à la localisation du marché Europe ne seront pas réglés. Leurs représentants au Conseil Municipal, Victorine Valentin et Julien Ernst, défendront ce préalable, afin que la rénovation des immeubles du Quartier Europe, qui a amélioré le cadre de vie de ses habitants, ne s’accompagne pas, paradoxalement, de la disparition des commerces et services de proximité comme la pharmacie ou encore de services publics comme La Poste présents dans la galerie commerciale.

Ils proposent également qu’un groupe de réflexion et de travail soit rapidement créé pour examiner la possibilité de reprise du supermarché par une SCOP ; ce qui permettrait aux salariés de maintenir leur emploi en devenant les associés majoritaires et de percevoir des subventions qui seront nécessaires pour garantir la reprise de ce commerce qui est également un lieu de rencontre et de lien social dans le quartier. »

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les militants de la section colmarienne du Parti Socialiste se sont prononcés jeudi soir sur la feuille de route qui doit nous mener vers la Refondation de notre parti. Cliquez
Le par
Communiqué de la Fédération du Parti Socialiste du Haut-Rhin et la section PS de Colmar du 6 février 2016 Suite à la
Le par

Les derniers contenus multimédias