Conseil Régional Alsace – Intervention de Victorine Valentin du 20 décembre 2013 relative au tourisme

0 commentaire Le par

422151_349428501748104_995594496_n Le budget consacré au tourisme cette année est en augmentation de 7, 9 % par rapport à l’an dernier ; quoique cette nette augmentation soit en partie liée aux investissements consacrés au projet d’extension et de modernisation du PMC de Strasbourg.

Nous nous réjouissons bien sûr, pour 2012, de la hausse du nombre de visiteurs en Alsace mais cette hausse ne doit pas occulter que des efforts importants restent à faire dans les différents secteurs qui constituent votre politique en matière de tourisme.

1. Concernant le premier axe, dédié au soutien et au dynamisme de l’économie touristique alsacienne.

Le dispositif d’aide à l’hôtellerie familiale et indépendante, modifié en juin 2013 en concertation avec les deux départements, s’intitule désormais « Aide à l’hôtellerie alsacienne » et prend la forme d’un appel à projets. J’exprime à nouveau mes regrets qu’on ne continue pas à défendre les artisans de l’industrie du tourisme et qu’on les mette à présent en concurrence avec des chaînes qui pourront prétendre aux subventions selon le nouveau dispositif, a fortiori selon la méthode d’appel à projets qui a été retenue.

En effet, si cette méthode présente l’avantage d’assurer la maîtrise budgétaire, on peut craindre en revanche que seules les grandes structures soient les véritables gagnantes de ce nouveau dispositif car mieux armées, voire rompues aux démarches afférentes aux appels à projets.
La plus grande attention devra être portée aux projets qui seront portés par les structures les plus modestes dès lors, bien sûr, qu’elles répondront par ailleurs aux critères définis. Aussi nous souhaitons que l’ensemble des demandes soient présentées en Commission. Ainsi la Commission pourra t’elle les examiner en toute transparence, et procéder à une sélection qui doit principalement respecter leur intérêt pour le territoire, au regard de l’offre existante. Nous ne saurions être une simple chambre d’enregistrement et nous espérons que vous nous confirmerez cette méthode de travail.

Le dispositif en faveur des hébergements associatifs, avec le même budget que l’année dernière, soit 300.000 €, se concentrera principalement sur la rénovation du CIARUS à Strasbourg et le centre de vacances VTF les Fougères à Soultzeren.
Nous aimerions nous assurer là aussi que le territoire est irrigué de manière satisfaisante.

L’aide au fonctionnement d’AJA ne bouge pas par rapport à l’an dernier
Le dispositif en faveur des autres hébergements : RAS. Même budget que l’an dernier.
Les aides au regroupement d’entreprises : baisse de 20 000 €

2. Concernant le deuxième axe qui consiste à promouvoir la destination Alsace.

Cet axe se construit essentiellement autour de la création de la nouvelle agence d’attractivité régionale qui doit voir le jour en janvier 2014. Si le financement de cette structure n’influe guère sur le budget « Tourisme », le montant prévu pour fonctionnement du Comité Régional du Tourisme (CRT) lui étant affecté, en revanche nous maintenons que les missions qui lui sont confiées seraient bien mieux menées avec une fusion complète des différentes structures liées au tourisme à savoir les deux agences départementales ADT 67 et 68 et permettrait une meilleure efficacité et donc davantage de succès en matière d’attractivité et de rayonnement de notre région.

3. Pour le troisième axe : « Développer harmonieusement le tourisme sur tout le territoire ».

Je me permets d’ouvrir une parenthèse sur un point concernant les missions du Réseau des Offices du Tourisme (RésOT – Alsace) pour vous demander où en est la réflexion (que vous nous disiez « engagée » lors de la présentation de la future agence, le 22 novembre dernier), sur l’intégration éventuelle des missions du RESOT dans celles de la nouvelle agence ?

Sur la promotion et le développement de l’écotourisme, le budget cette année baisse encore, de 10.000 € cette fois-ci. Vous admettez que c’est un secteur porteur mais pour l’instant encore trop méconnu auprès d’un public plus large mais vous continuez de diminuer le budget qui lui est consacré puisque cela avait déjà été le cas l’an dernier. En revanche celui dédié à la mise en place des navettes touristiques augmente, mais nous ne pouvons que nous réjouir qu’elles remportent un succès, lui aussi croissant.

4. Concernant le quatrième axe « Développer les atouts et le potentiel touristique de l’Alsace ».

sur l’accompagnement aux projets structurants :
15 000€ sont inscrits pour le fonctionnement du Syndicat Mixte du Bioscope (Symbio) et 15 000 autres € sont inscrits pour le fonctionnement du Syndicat Mixte du Golf de la Sommerau.
Concernant la participation régionale au fonctionnement du Symbio. Je vous rappelle que cela fait plus d’un an maintenant que le Bioscope a fermé définitivement ses portes faute d’un nombre suffisant de visiteurs. Ce projet a coûté aux collectivités la modique somme de 20 millions d’euros. Vous dîtes que dans le cadre du nouveau projet de Parc du Petit Prince je vous cite, « le projet n’appellera pas de financement des collectivités locales ». Or nous attributions 15 000 € pour le fonctionnement dudit symbio, dont la vocation était pourtant la « réalisation et le développement du Bioscope et de la zone constituée par le Bioscope et l’Ecomusée ». Aujourd’hui, des élus continuent à réfléchir et à y travailler pour assurer la transition avec le nouveau projet, mais il n’y a pas de raison d’inscrire ce montant dans le budget dédié aux projets structurants.
Il en va de même pour le Golf de la Sommerau. Le 10 avril dernier, le Tribunal Administratif de Strasbourg a annulé l’arrêté de déclaration d’utilité publique du Préfet. Nous considérons donc que la Région ne doit pas participer financièrement au fonctionnement du Syndicat Mixte.

Enfin, vous avez décidé d’abroger le dispositif d’aide à la mise en lumière des monuments historiques en raison d’une mise en valeur quasi complète de l’ensemble du patrimoine classé monuments historiques. Il s’agit d’un montant de 250.000 € qui selon vos propos se verront affectés au renforcement de l’attractivité de l’Alsace. Je souhaite que cette redistribution fasse l’objet d’une discussion en commission Tourisme afin que cette somme nouvellement disponible soit utilisée au mieux. Elle pourrait ainsi contribuer au développement d’une offre de tourisme à vocation sociale. En effet, Le nombre de nuitées en Alsace peut également être amélioré par des offres d’hébergement accessibles à tous, c’est-à-dire aux familles les plus modestes, qui n’ont pas forcément envie de se retrouver dans des hébergements associatifs, ou en tout cas dans des dortoirs ou des chambrées communes.

5. Enfin, concernant le dernier axe de votre politique en matière de tourisme, à savoir, « Créer, innover, rajeunir les fondamentaux du tourisme alsacien ».

Je m’arrêterai sur le point qui constitue la part essentielle de l’enveloppe dédiée à cet axe à savoir l’organisation du Rallye de France-Alsace dans le cadre du championnat du monde des rallyes et la participation régionale qui s’élève à 460.000 €.

D’abord parce que je continue de m’étonner que le financement de la Région à l’organisation de ce Rallye trouve sa place dans le budget « tourisme » et non dans celui du « sport » ; MAIS surtout, quoi qu’on en pense, je continue de considérer comme malvenue la participation financière de la Région. Au vu des retombées financières engendrées par cette manifestation, sportive ou touristique, peu importe, je considère que l’intervention publique ne se justifie plus.

En conclusion, Monsieur le Président, Monsieur le Président de la commission Tourisme, vous nous présentez certes un budget en hausse mais, compte tenu des nombreuses raisons évoquées ci-dessus concernant la fusion partielle des structures touristiques, la participation de la Région aux différents syndicats mixtes et enfin celle considérée comme non justifiée pour l’organisation du Rallye de France, nous voterons CONTRE le budget Tourisme 2014.

Je vous remercie.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Dans le cadre de la campagne régionale, Henri STOLL, Victorine VALENTIN, Tiphaine BETTEMBOURG et Julien ERNST, colistiers du Grand Pays
Le par
Communiqué de presse - Jeudi 26 novembre 2015 Avec Jean-Pierre Masseret, Colmar sera le noeud ferroviaire du Centre Alsace ! Henri
Le par

Les derniers contenus multimédias