Municipales : la gauche refonde sa maison commune

0 commentaire Le par

Article de L’Alsace du 13.09.13 (Clément Tonnot)

La gauche en quête d’union s’est constituée en association en vue des municipales. « Un nouvel élan pour Colmar » regroupe des militants du PS, de Clefs et de la société civile.

1234385_217003281798704_15744880_nIl fallait absolument conjurer le spectre de 2008, quand les divisions de la gauche l’ont privé de second tour, avant de la reléguer au deuxième rang de l’opposition colmarienne avec trois élus. Avec 2014 en ligne de mire, une trentaine de militants du PS, de CLEFS (l’association lancée en 2008 par Bernard Rodenstein, NDLR), et de la société civile se retrouvent au sein d’une association, « Un nouvel élan pour Colmar », officiellement créée le 27 juin. Une « maison commune » dont les promoteurs assurent qu’elle sera fondée sur les « valeurs, et non les étiquettes partisanes ».

« On ne veut pas que cette élection se résume à un duel entre UMP. On souhaite porter les valeurs de la gauche », explique Jean-Yves Barthe, le président de la nouvelle association, issu de Clefs. La gauche colmarienne se veut désormais « pragmatique ». Pour l’heure, il s’agit de travailler sur un programme. La composition de la liste et le choix de la tête de liste viendront dans un deuxième temps. En attendant, le bureau de l’association est le plus oecuménique possible. Aux côtés de Jean-Yves Barthe, deux vice-présidents : la socialiste Victorine Valentin, candidate aux primaires internes au PS, et Joseph Noll, issu du monde associatif.

Six commissions planchent depuis cet été sur un programme. Celui-ci s’articulera autour de quatre thématiques : la démocratie participative, « en rupture avec le système Meyer », le développement durable et notamment la politique des transports, l’emploi, sans oublier une réflexion sur comment « dépenser mieux ». « L’enjeu, c’est de savoir si on veut des budgets en béton ou de l’humain, détaille Victorine Valentin. On ambitionne d’être aussi bon gestionnaires que le sortant prétend l’être, en apportant plus de services à la population et plus de justice fiscale. »
« Être créatifs et porteurs d’espoir »

L’association, qui vient d’adhérer à la démarche du « pacte civique », veut aussi défendre une « haute qualité démocratique ». Il est notamment question de « vrais conseils de quartiers » ou encore, d’un « comité de contrôle des finances locales ». « Le pacte civique parle aussi d’être créatifs. On veut être porteurs d’espoirs pour les Colmariens, co-construire un projet avec eux. »

Si les Verts et le Front de Gauche boudent pour l’heure cette démarche unitaire, c’est parfois à cause de « positionnements nationaux », estime Jean-Yves Barthe. Mais la porte de l’association reste ouverte à « tous ceux qui adhèrent à nos valeurs », assure le président. « On accueillera des gens, pas un parti politique. Il ne s’agit pas de tendre la main pour ajouter des étiquettes en bas de l’affiche », prévient toutefois Victorine Valentin.

Prochaine étape pour l’association, une conférence-débat sur le pacte civique au mois d’octobre. D’ici-là, les militants vont aussi reprendre le travail de porte à porte qui avait plutôt bien réussi au PS lors des dernières échéances, pour « aller à la rencontre des Colmariens ».

CONTACTER un.nouvel.elan.pour.colmar@gmail.com
https://www.facebook.com/UnNouvelElanPourColmar?fref=ts

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Le parti socialiste colmarien souhaite réagir aux différents articles de presse rédigés à l’issue du premier tour de scrutin des élections législatives concernant la 1ère circonscription du Haut-Rhin. Nous rappelons que
Le par
La caravane du "Hamon Tour" fera étape à Colmar (place de la gare) le mardi 11 avril 2017, le matin. Son but est d'être un lieu d'échange sur le projet du
Le par

Les derniers contenus multimédias