Conseil Municipal du 18 février 2013 (2)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 20.02.2013 (Cyril Tromson) Réforme des rythmes scolaires : Le choix d'attendre A la rentrée 2013, les enfants colmariens n'iront à l'école ni le mercredi ni le samedi matin. Le coût, l'absence de consensus, les difficultés de mise en oeuvre de la réforme ont refroidi les élus. Abordée juste après la digression sur les sondages (DNA du 19/02), l'application - ou non - de la réforme des rythmes scolaires a donné lieu à de longs échanges. Dans son rapport, Odile Uhlrich-Mallet évoque le coût du passage de 4 à 4,5 jours d'école en maternelle et primaire, estimé à 800 000 EUR pour Colmar, soit 535 000 EUR (pour 2013)

Conseil Municipal du 18 février 2013 (1)

0 commentaire Le par

Article de l'Alsace du 20.02.2013 (Clément Tonnot) Conseil municipal : La réforme des rythmes scolaires attendra Le conseil municipal a largement voté contre l'application de la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Les partisans de la réforme ont notamment plaidé en faveur de l'intérêt de l'enfant. Le débat sur la réforme des rythmes scolaires a débordé du traditionnel clivage gauche-droite, lundi soir au conseil municipal. À droite, la majorité propose d'attendre la rentrée 2014 « pour voir si les conditions seront plus favorables ». En cause notamment, le coût des activités éducatives que la commune devra prendre en charge, évalué pour l'heure à quelque 800 000 EUR. Si la réforme était

Conseil Municipal : intervention sur les rythmes scolaires

0 commentaire Le par

Conseil Municipal du 18 février 2013 Point n°4 : Réforme des rythmes scolaires Intervention de Marie-Crhistine Gindensperger M. le Maire, chers Collègues, François HOLLANDE a fait de l'éducation l'un des points forts de son programme durant la campagne présidentielle, et cela fut affirmé haut et fort. Il s'est engagé à créer 60 000 postes dans les métiers de l'enseignement, à redonner aux enseignants une formation initiale et continue, par la mise en place des écoles supérieures du professorat et de l'éducation ( les ESPE ), à développer l'accueil des moins de 3 ans, en particulier dans les secteurs difficiles , à rééquilibrer les moyens en faveur de l'école primaire permettant à ses élèves d'acquérir les

Créations de postes dans l’Education Nationale : le changement, c’est maintenant !

0 commentaire Le par

Communiqué de la section Ps de Colmar, suite à la publication des chiffres de créations de postes d'enseignants dans le Haut-Rhin et d'ouvertures de classes sur Colmar : "Pour les écoles haut-rhinoises, le changement c'est maintenant ! François Hollande avait pris l'engagement de créer en cinq ans 60 000 postes dans l'ensemble des métiers de l'enseignement. Et pour la première fois en cinq ans, le nombre d'enseignants va augmenter de 21 postes qui serviront à couvrir l'évolution démographique, à favoriser la scolarisation des élèves de moins de trois ans et au dispositif « plus de maîtres que de classes » destiné à encadrer davantage les élèves des secteurs les plus

Sondage Meyer : les réactions des conseillers municipaux de gauche

0 commentaire Le par

Article des DNA du 3 février (Franck Buchy) VICTORINE VALENTIN : « IL A BESOIN DE PREUVES CHIFFRÉES » « Je suis étonnée que le maire ait besoin d'un sondage pour connaître la ville, lui qui se vante de connaître ses habitants par les conseils de quartiers et les réunions publiques. Ce sondage en dit long sur son commanditaire. Il veut se donner des arguments pour y aller encore une fois. Il est tellement rationnel qu'il a besoin de preuves chiffrées, des écrits et des documents officiels », relève la conseillère municipale socialiste. FRÉDÉRIC HILBERT : « C'EST DU MARKETING ET DE LA PUBLICITÉ » « Ce sondage ne nous apprend rien,

Les derniers contenus multimédias