Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (5)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19.12.12 (Cyril Tromson)

Aide au pouvoir d’achat : Dividendes ou cadeaux électoraux ?

Bonus liés à la bonne gestion pour les uns, opération électoraliste pour les autres : le conseil municipal a débattu des mesures destinées à améliorer le pouvoir d’achat des Colmariens et l’accompagnement commercial.

« Teasing » du programme électoral à venir pour Frédéric Hilbert, « catalogue de cadeaux », selon Tristan Denéchaux, « sous-entendu électoral » aux dires de Michel Feldmann : comme prévu, la révision des engagements de la majorité actuelle lors de la campagne électorale 2008 a donné lieu à quelques échanges colorés.

Sur le fond, l’opposition a également émis des critiques. Victorine Valentin suggère que les locaux commerciaux vacants, aménagés avec l’aide de la ville, soient mis à la disposition des artistes. Frédéric Hilbert suggère d’utiliser le critère du revenu fiscal de référence, plutôt que l’impôt et réitère son voeu de voir les aides aux familles affectées plutôt aux écoles.

Pour Tristan Denéchaud, les 3M d’EUR de « subvention » représentent « cent postes à temps plein » et regrette « la dispersion des moyens ». L’action visant à permettre aux bénéficiaires des minima sociaux de pratiquer une activité physique recueille en revanche son assentiment.

« Quinze mois avant une élection, il ne faudrait rien faire ? »

Michel Feldmann choisit un angle d’attaque différent en critiquant les critères de la prime de présence versée aux agents et qui en conduiraient certains à refuser un arrêt maladie, pour ne pas la perdre. Reprenant une observation de Victorine Valentin, il ajoute « sanctionner les femmes enceintes [pour leurs absences] est discriminatoire, seules les femmes font des enfants ! » Il précise que son groupe refusera de participer au vote.

Côté majoritaire, Philippe Greiner émet également des réserves, sur le vocabulaire utilisé. « Une ville n’a pas à verser de dividendes ! » L’élu aurait préféré que l’aide au pouvoir d’achat soit affectée à l’amélioration des équipements numériques en milieu scolaire. Laetita Rabih conteste le point de vue de son collègue. « 2013 sera une année très difficile. La lutte contre la précarité est l’affaire de tous ».

Michel Bardotto enchaîne en attaquant bille en tête l’opposition : « quinze mois avant une élection, Tristan Denéchaud dit qu’il ne faudrait rien faire. Toutes les augmentations consenties sont le fruit d’une gestion irréprochable du maire et de son équipe. Tout cela est possible sans augmenter les impôts des Colmariens ».

La fin de la récré

Gérard Rénis enfonce le clou : « Il y a des moments où il ne fait pas bon être dans l’opposition. Quand des magasins ferment, que disent-ils ? Qu’il ne faut pas aider. Si, il faut aider. Et le pouvoir d’achat en plus pour les agents municipaux, c’est aussi bon pour le commerce local ».

Dominique Grunenwald en a assez entendu : « Vous avez raison, c’est beaucoup plus facile d’être un godillot ».

L’ambiance cour d’école est installée : « Vous pouvez vous garder ce genre de remarque pour vous », lance G. Rénis. « Qui se sent morveux se mouche », conclut D. Grunenwald ». Yves Hemedinger siffle la fin de la récréation. « Vous faites la fine bouche. Votre rôle est de vous opposer, mais c’est dommage de le faire sur un rapport comme celui-ci, très attendu par les Colmariens. Ces actions, c’est un retour sur investissements pour les Colmariens. On a les moyens de le faire ».

Gilbert Meyer souligne que les 40 engagements, devenus 53, « approuvés par le suffrage universel » ont profité à « 80 % des foyers » et coûté 14M d’EUR sur la période « sans augmentation de la fiscalité ». Provocateur, il ajoute « si vous considérez que nous sommes en campagne électorale, libre à vous de retourner devant le tribunal administratif. Vous vous abstenez ? Rien de nouveau à l’horizon ».

Les mesures sont adoptées à l’unanimité : le groupe PS-EELV et T. Denéchaud s’abstiennent, le groupe Wagner ne participe pas au vote.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Victorine Valentin sur le point n°11 du Conseil Municipal du 16/10/2017 portant sur la PARTICIPATION DE LA VILLE DE COLMAR AUX FRAIS DE FONCTIONNEMENT : Le rapporteur du
Le par
Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d'Urbanisme Monsieur le Maire, chers collègues, Il est vrai que je n’ai retrouvé l’implantation d’une prison
Le par

Les derniers contenus multimédias