Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (7)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19.12.12 (Franck Buchy) Collectivité territoriale d'Alsace : Colmar persiste, Mulhouse signe Les Villes de Mulhouse et Colmar ont adopté chacune lundi soir une motion pour défendre leurs places respectives dans le futur Conseil d'Alsace ; pour un aménagement équilibré du territoire, contre le « centralisme des institutions publiques » et de Strasbourg. Dans ce rapport de force, la géographie se joue des clivages partisans. Un précipité de la campagne qui s'annonce. Lundi soir, alors que les conseils municipaux de Colmar et Mulhouse affirmaient leur place dans le futur Conseil d'Alsace, Philippe Richert plaidait pour la collectivité unique devant des élus des cantons d'Andolsheim et de Neuf-Brisach. Avec

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (6)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19.12.12 (Franck Buchy) Dans les formes 27e point à l'ordre du jour, le sujet relatif au CUA a été avancé en 7e position « pour éviter que l'on puisse penser qu'il est relégué à la fin car peu important », a justifié le maire. Gilbert Meyer tenait aussi à « avoir un rassemblement le plus large possible ». Le projet initial a ainsi été radouci après son passage en commission réunie. Interpellé sur ce point par Victorine Valentin, le maire a confirmé avoir « tenu compte [des] remarques ». Le premier magistrat a soigneusement évité d'opposer les deux textes présentés, affirmant « comprendre l'existence d'un 2e texte »

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (5)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19.12.12 (Cyril Tromson) Aide au pouvoir d'achat : Dividendes ou cadeaux électoraux ? Bonus liés à la bonne gestion pour les uns, opération électoraliste pour les autres : le conseil municipal a débattu des mesures destinées à améliorer le pouvoir d'achat des Colmariens et l'accompagnement commercial. « Teasing » du programme électoral à venir pour Frédéric Hilbert, « catalogue de cadeaux », selon Tristan Denéchaux, « sous-entendu électoral » aux dires de Michel Feldmann : comme prévu, la révision des engagements de la majorité actuelle lors de la campagne électorale 2008 a donné lieu à quelques échanges colorés. Sur le fond, l'opposition a également émis des critiques. Victorine Valentin

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (4)

0 commentaire Le par

Article de L'Alsace du 19.12.12 (Clément Tonnot) Transparence financière : mieux vaut tard Le conseil municipal a adopté à l'unanimité des règles de transparence financière auxquelles devront se soumettre les partenaires financiers et bancaires de la Ville, qui devront montrer patte blanche. Il s'agit de refuser de collaborer avec des banques disposant de filiales dans les paradis fiscaux. Ces règles ont déjà été adoptées par 14 Régions dont l'Alsace, mais aussi des Départements et des communes comme Strasbourg et Mulhouse. Victorine Valentin, Frédéric Hilbert et Yves Baumuller avaient déjà présenté en vain le même texte fin septembre. « Votre texte reprend mot pour mot notre délibération », relève l'élue socialiste, qui se réjouit

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (3)

0 commentaire Le par

Article de L’Alsace du 19.12.12 (Clément Tonnot) Coups de pouce au pouvoir d'achat ou Noël préélectoral ? L'opposition a beaucoup ironisé sur la revalorisation par la majorité de ses mesures de « soutien au pouvoir d'achat ». Déjà en campagne pour les municipales 2014 ? La majorité a voté la revalorisation de ses « mesures de soutien au pouvoir d'achat », soit ses engagements de campagne de 2008. Le surcoût est estimé à 500 000 EUR alors que la Ville dépense déjà quelque 3 MEUR annuels pour ces mesures. Il s'agit pour la majorité de contrebalancer « les contributions alourdies ou en voie de l'être au plan national ». La réduction de 30 %

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (2)

0 commentaire Le par

Article de L'Alsace du 19.12.12 (Clément Tonnot) Conseil municipal : Le siège colmarien du Conseil d'Alsace fait l'unanimité Le conseil municipal de Colmar a voté lundi à l'unanimité moins quelques abstentions une motion pour défendre le siège exécutif colmarien du futur Conseil d'Alsace. Faut-il ignorer superbement les prises de position de Strasbourg et sa communauté urbaine, qui réclament la totalité du siège du Conseil d'Alsace ? Ou répondre coups pour coups, quitte à remettre de l'huile sur le feu ? Les stratégies divergeaient lundi soir au conseil municipal, avec deux motions concurrentes pour défendre le siège colmarien de l'exécutif de la future collectivité. La plus offensive, déposée par la majorité, dénonce le «

Conseil Municipal du 17 décembre 2012 (1)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 18.12.12 (Franck Buchy) A l'épreuve de la contradiction La volonté de Gilbert Meyer d'instaurer un dialogue entre son conseil municipal et le Conseil économique, social et environnemental local (CESEC) était louable. Mais la rencontre d'hier soir a surtout révélé le fossé existant entre les élus et la société civile, et la difficulté à s'entendre. C'était une volonté du maire. Offrir une heure de débat entre le conseil municipal et le CESEC après présentation, par les responsables des cinq commissions, des travaux et des préconisations. Il s'agissait pour Gilbert Meyer de démontrer l'indépendance du conseil consultatif et l'écoute de la municipalité qui a concrétisé quelques-unes des idées du CESEC, dont

Les derniers contenus multimédias