Congrès d’Alsace : l’intervention de Victorine Valentin

0 commentaire Le par

Cher-es collègues,

Antoine HOME l’a rappelé : nous vous avons soutenus, parfois contre l’avis de certains de nos collègues, dans le projet de création d’une collectivité unique depuis mai 2011 et nous avons donné notre accord pour l’expérimentation à mener en Alsace.

Toutefois, la résolution qui est présentée aujourd’hui souffre

– de sa méthode globale (cela a été dit) entre autres l’absence de consultation des communes et des intercommunalités dont les compétences et les réflexions auraient dû être associées à cette élaboration et a fortiori l’absence de consultation de la population dont on nous dit aujourd’hui 80 réunions à tenir en moins de 3 mois… à moins qu’il s’agisse de « grand-messes » comme celles qui se sont tenues dans le Haut-Rhin pour dire « non » à ce qu’on appelait alors le « Conseil Unique d’Alsace ».

Je répète : nous sommes POUR le conseil s’il est source d’économies et de rationalisation, de lisibilité et de simplification pour les alsaciens ; nous ne le sommes PAS s’il est CONÇU POUR PRESERVER LES POSITIONS DE TEL OU TEL…

JE suis personnellement CONTRE L’ARCHITECTURE en deux assemblées. En effet, l’équipe qui constituera le Conseil exécutif d’Alsace, par son mode de désignation (« constitué sous la forme d’une liste complète élue au scrutin majoritaire… la phrase « il convient de mettre en place un dispositif de régulation » ne peut pas faire illusion quant au pouvoir de contrôle que pourrait exercer l’assemblée délibérante) ; JE SUIS CONTRE « LE MACHIN » que l’on nous propose, où L’EXECUTIF (non élu mais désigné par l’ASSEMBLEE DÉLIBÉRATIVE, seule élue) AURA TOUS LES POUVOIRS ET PRENDRA ENTIÈREMENT LE CONTROLE DE LA POLITIQUE RÉGIONALE…

SI LES DEUX ASSEMBLÉES PEUVENT AVOIR UN INTÉRÊT C’EST UNIQUEMENT SI ELLES SONT ENTIÈREMENT INDÉPENDANTES L’UNE DE L’AUTRE, ET NON AVEC UN EXÉCUTIF QUI SIÈGE DANS LE LÉGISLATIF !

Son mode d’élection doit permettre de représenter correctement les zones urbaines et préserver l’expression des minorités.

L’organisation de la nouvelle collectivité DOIT PERMETTRE A SES SERVICES D’ETRE PROCHES DES INTERCOMMUNALITES, DE NE PAS ACCROITRE LA DISTANCE ENTRE CITOYENS ET DÉCIDEURS.

Je vous remercie.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Dans le cadre de la campagne régionale, Henri STOLL, Victorine VALENTIN, Tiphaine BETTEMBOURG et Julien ERNST, colistiers du Grand Pays
Le par
Communiqué de presse - Jeudi 26 novembre 2015 Avec Jean-Pierre Masseret, Colmar sera le noeud ferroviaire du Centre Alsace ! Henri
Le par

Les derniers contenus multimédias