Victorine Valentin et les socialistes se projettent dans l’avenir

0 commentaire Le par

Article de l’Alsace du 18.06.12 (Olivier Roujon)

Certes déçue par la défaite, Victorine Valentin a été ovationnée par les militants socialistes, et veut poursuivre son ancrage local et le travail de terrain.

La logique a été respectée dans la première circonscription du Haut-Rhin, qui n’a donc pas donné lieu à de grandes surprises. Victorine Valentin a obtenu 37,79 % des suffrages, et ne bat donc pas le record pour un candidat socialiste colmarien aux législatives.

Malgré cela, à 18 h, la candidate PS voulait encore y croire. « Nous avons gagné la première manche en nous qualifiant pour le second tour, explique-t-elle. Maintenant, j’ai du mal à me faire une idée de ce qui peut se passer. Tout dépendra de la mobilisation ainsi que des reports de voix ».

Parmi les premiers militants présents, tous veulent croire à la victoire envers et contre tout. « Même si on ne gagne qu’avec 50, 01 %, cela nous suffira », plaisante l’un d’eux.

Un certain fatalisme

Au fil de la soirée, les premiers résultats arrivent, et ils ne laissent que peu d’espoir quant à une victoire de la gauche. L’avance d’Éric Straumann à Colmar est nette, mais nul ne cède à l’abattement. En revanche, un certain fatalisme règne, bien résumé par Hubert Miehé. « A priori, nous obtenons un résultat que j’avais prévu, souligne le suppléant de la candidate. Si nous pouvions atteindre les 40 %, cela serait un très bon résultat, et une excellente base de travail. Le jour où l’Alsace votera à gauche, la France sera à l’extrême gauche », sourit-il.

Plus que par leur score, les militants semblent très déçus par le taux de participation. « L’abstention est 10 % supérieure à la moyenne nationale, se désole Nicolas Serventie, le responsable de la communication de la campagne de Victorine Valentin. Cela nous handicape, surtout dans les quartiers de l’ouest colmarien où nous aurions pu arriver plus souvent et plus massivement en tête ».

Avant 19 h 30, les militants comprennent que le miracle n’aura pas lieu. « Nous ne serons toujours pas la tache rose dans un océan bleu », reconnaît l’un d’eux.

Un travail extraordinaire

Après l’annonce des résultats définitifs, Victorine Valentin affiche une pointe de déception. « Bien entendu, j’aurais espéré un score supérieur, pour satisfaire tous ceux qui nous ont fait confiance », confie-elle.

De retour au siège du PS colmarien après un détour par la préfecture, la candidate malheureuse s’est adressée aux nombreux militants qui lui ont réservé une ovation. « Vous avez accompli un travail extraordinaire, leur a-t-elle dit, manifestement émue. Dans deux ans auront lieu les élections municipales, et nous sommes désormais en état de marche. Nous avons donc tout pour réussir lors des prochaines échéances ».

Lorsqu’on lui demande si elle songe désormais à briguer la mairie de Colmar, ville où elle a tout de même obtenu près de 44 % des voix, la réponse de Victorine Valentin est claire : « J’y pense depuis 2008, et pas seulement depuis ce soir… ».

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Chers militants et sympathisants, Les membres de Un Nouvel Elan pour Colmar (liste aux Municipales de 2014) ont le plaisir de vous convier à un Apéritif Républicain qui se tiendra le
Le par
Les militants de la section colmarienne du Parti Socialiste se sont prononcés jeudi soir sur la feuille de route qui doit nous mener vers la Refondation de notre parti. Cliquez
Le par

Les derniers contenus multimédias