Réaction de Victorine Valentin à la venue de Nicolas Sarkozy

0 commentaire Le par

Comme à son habitude, en programmant aujourd'hui (jeudi) une visite de la centrale nucléaire de Fessenheim, le futur candidat UMP tente de jouer sur la peur : peur d'une pénurie d'électricité, peur pour l’emploi. La vague de froid fait craindre une panne d'électricité. Pourquoi ? Non pas à cause d'un manque de capacité de production, mais en raison de l'importance anormale en France du chauffage électrique, qui surcharge le réseau. Préparer l'avenir, c'est s'attaquer à ce problème, promouvoir les économies d'énergie, favoriser la sortie du chauffage électrique. Préparer l'avenir, c'est financer aussi les énergies renouvelables au lieu des couteux bricolages qu'on envisage pour prolonger l'exploitation de la centrale de Fessenheim. Sans

Les derniers contenus multimédias