En direct du Conseil Municipal du 30.01.12 (5)

0 commentaire Le par

L'Alsace du 01.02.12 (Clément Tonnot) Marie-Christine Gindensperger fait son entrée Le socialiste Pierre Leconte a démissionné du conseil municipal, mais aussi du PS et de son mandat à la CAC, pour « raisons personnelles ». Lundi, il était déjà remplacé pour une nouvelle élue au conseil municipal, Marie-Christine Gindensperger, 59 ans, directrice de l'école Waltz. 4e sur la liste d'union de la gauche aux dernières municipales, elle était issue de la liste Clefs conduite par Bernard Rodenstein en mars 2008. Elle a rejoint le PS en 2010. Elle remplacera aussi Pierre Leconte à l'agglomération, ainsi que dans les différents organismes et commissions où il siégeait. Nouveaux délégués Avec l'extension de la CAC, Colmar

En direct du Conseil Municipal du 30.01.12 (4)

0 commentaire Le par

DNA du 01.02.12 (Agnès Muller - Isabelle Nassoy) Conseil municipal Les orientations budgétaires en débat « Prêts à voter le budget si... » Pas de vote hier au conseil municipal, mais un débat autour des orientations budgétaires 2012. La majorité applaudit, mais le centriste Yves Baumuller, rejoint par l'opposition, propose de mieux prendre en compte la situation des plus précaires. Les élus auront à voter le budget primitif en mars. Lundi soir, le maire Gilbert Meyer en a présenté les grandes lignes (DNA du 25 janvier). Après un petit couplet laudatif, le centriste Yves Baumuller, élu de la majorité, fait une proposition concrète et étayée : compte tenu de la récession,

En direct du Conseil Municipal du 30.01.12 (3)

0 commentaire Le par

L'Alsace du 01.02.12 (Clément Tonnot) Conseil municipal : Dialogue de sourds autour des orientations budgétaires Débat d'orientations budgétaires sans surprise lundi soir au conseil municipal. L'opposition critique « l'autosatisfaction » de la majorité, qui répond « saine gestion ». Débat d'orientations budgétaires sans véritable relief lundi soir au conseil municipal de Colmar. Comme à son habitude, Gilbert Meyer ne résiste pas au plaisir des comparaisons avec d'autres villes françaises. Mais cette fois, il ne se lancera pas dans l'habituelle exégèse de chiffres illustrée par un diaporama. Il faut dire que l'opposition est plutôt atone. Beaucoup de critiques portent sur la forme. Roland Wagner et Victorine Valentin, regrettent par exemple de ne plus disposer d'une

Les derniers contenus multimédias