Le PS haut-rhinois se met en ordre de bataille

0 commentaire Le par

L’Alsace du 27.01.12 (Emmanuel Delahaye)

Présidentielle Le PS haut-rhinois se met en ordre de bataille

La fédération haut-rhinoise du PS a dévoilé, hieraprès-midi, l’organisation de la campagne présidentielle de François Hollandeau niveau local. Premier mot d’ordre : une présence maximale sur le terrain.
Quelques heures après le dévoilement par François Hollande de ses « 60 engagements pour la France », les principaux responsables du PS haut-rhinois ont, à leur tour, donné une conférence de presse hier après-midi, à Mulhouse, afin, cette fois, de détailler l’organisation de la campagne du candidat socialiste à la présidentielle au niveau départemental.

Premier mot-clé, repris tel un leitmotiv par plusieurs intervenants : cette campagne sera une campagne de proximité, « tournée vers les gens », « menée au porte-à-porte » et « à la rencontre des Français ». 100 000 tracts résumant les propositions du candidat sont d’ores et déjà prêts à être écoulés dans le Haut-Rhin, assure à ce propos le premier secrétaire fédéral Denis Wiesser – par ailleurs également mandataire officiel de François Hollande dans le département. « Notre stratégie sera simple : ce sera celle de l’omniprésence sur le terrain, insiste l’intéressé. Il s’agit de donner le plus de force possible à François Hollande dès le premier tour. La victoire est à notre portée et nous allons y mettre toutes nos tripes. »

Redresser les comptes

Deuxième message, développé entre autres par Antoine Homé : face à une droite « sur la défensive » qui se réfugie « dans la caricature », François Hollande avance des propositions claires, « toutes financées et même au-delà » : « L’axe central de ces 60 engagements, c’est le redressement des finances publiques, insiste le maire de Wittenheim. L’ensemble des mesures proposées coûteront 20 milliards sur toute la durée du mandat, tandis que 29 milliards seront récupérés, entre autres, en supprimant les niches fiscales qui créent des effets d’aubaine, en en plafonnant d’autres et en rétablissant une tranche de 42 % pour l’impôt sur les plus hauts revenus. Quant au solde de neuf milliards, il sera affecté à la réduction progressive de la dette. »

Reconvertir Fessenheim

Autre proposition du candidat socialiste, d’ores et déjà très commentée en Alsace : l’inscription de la séparation de l’Église et de l’État dans la constitution… Si François Hollande est élu, cette réforme constitutionnelle se fera dans le strict respect du régime concordataire de l’Alsace-Moselle, assure en substance Antoine Homé, qui moque au passage « les vaines polémiques soulevées par certains élus de droite ».

Un mot, enfin, à propos de la centrale nucléaire de Fessenheim : « Nous nous engageons à reconvertir le site en centre expérimental de démantèlement des centrales nucléaires et ce, sans suppression d’emploi, conclut le maire de Wittenheim. Ce processus, long de plusieurs années, débutera avant la fin du quinquennat en 2017 – et il sera évidemment prolongé de mesures d’accompagnement en faveur du territoire concerné, notamment la communauté de communes de l’Essor du Rhin. »

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Le parti socialiste colmarien souhaite réagir aux différents articles de presse rédigés à l’issue du premier tour de scrutin des élections législatives concernant la 1ère circonscription du Haut-Rhin. Nous rappelons que
Le par
La caravane du "Hamon Tour" fera étape à Colmar (place de la gare) le mardi 11 avril 2017, le matin. Son but est d'être un lieu d'échange sur le projet du
Le par

Les derniers contenus multimédias