Budget Région 2012 : intervention de Victorine Valentin

0 commentaire Le par

Groupe Socialistes et Démocrates
BUDGET PRIMITIF 2012 – Tourisme

Monsieur le Président,
Chers collègues,

En 2011, l’activité touristique en Alsace a confirmé la tendance à la hausse enclenchée à partir de 2006, juste avant l’arrivée du TGV Est. A l’heure de l’ouverture de la LGV Rhin-Rhône, nous ne pouvons qu’espérer que cette ligne contribue à maintenir cette bonne dynamique.

En effet, le tourisme est une activité non délocalisable qu’il convient de soutenir et de conforter, particulièrement dans le contexte de crise actuelle.

Cependant, si, comme vous l’indiquez dans votre rapport, les effets positifs se font clairement ressentir dans les agglomérations, grâce à l’amélioration des accès au cours de ces dernières années, il n’en est pas forcément de même pour les vallées vosgiennes, où, malgré un cadre naturel particulièrement favorable, l’enclavement dont elles sont victimes ne permet pas le développement d’une activité touristique pérenne.

C’est particulièrement le cas autour des sites touristiques tels que les stations de ski, les fermes auberges ou La Maison du Fromage à Gunsbach. S’il est important de maintenir une offre de logements de catégories diverses, avec un bon rapport qualité/prix, il est indispensable également de proposer une offre de transports collectifs adaptée pour permettre au public, qu’il soit local ou visiteur, d’y accéder par des moyens qui respectent l’environnement qui fait leur attractivité…

La suppression de la Navette des Crêtes ou le manque d’arrêts suffisants du TER à Gunsbach, ne sont pas cohérents avec une volonté de développement de ces sites touristiques et avec l’investissement qui leur est dédié.

Toujours dans le cadre de cette politique d’accessibilité aux sites touristiques, je réitère ma demande, déjà exprimée lors plénière budgétaire de l’an dernier, d’un bilan des expérimentations menées sur les liaisons mises en place en direction du Mont Saint-Odile et du Struthof.

Concernant le Comité Régional du Tourisme, nous souhaitons que l’on nous présente plus précisément les actions qui seront menées dans le cadre de l’arrivée du TGV Rhin-Rhône, et pour lesquelles une enveloppe de 105 000 € est prévue.

Toujours sur l’axe 2 de la politique touristique, à savoir la promotion touristique de l’Alsace, nous demandons instamment une répartition claire des compétences entre les différentes collectivités et nous préconisons que la Communication à l’international soit développée par le Comité Régional du Tourisme, tandis que la communication nationale serait à la charge des Comités départementaux du Tourisme.

Concernant les aides à l’hôtellerie familiale et indépendante, nous saluons la révision prévue du dispositif sur lequel nous avons souvent exprimé des réserves. Nous demandons ainsi qu’une cartographie précise de cette hôtellerie avec, entre autres, leur niveau de rénovation et d’équipements, soit communiquée à la commission tourisme afin que nous puissions travailler en ayant une bonne vision d’ensemble sur cette politique de l’offre de logements touristiques.

Nous apprécions l’extension du dispositif en faveur des hébergements associatifs à tous les centres à caractère associatif et non plus seulement à ceux labellisés AJA.

Nous aimerions qu’une réflexion soit engagée sur la mise en œuvre d’une structure de formation, de suivi, de coordination des missions des personnels des Offices de Tourisme et des structures d’hébergement qui pourrait permettre d’apporter des réponses aux problématiques de précarité dues à la saisonnalité des contrats dans ces domaines.

Pour finir, je ne reviendrai pas sur le rallye et ses supposées retombées qui devraient permettre à la Fédération Française de Sport automobile de se passer des aides publiques. En revanche, et c’est un autre point noir de votre budget, nous ne pouvons qu’exprimer notre opposition résolue aux projets gourmands en argent public que sont le golf de la Sommerau ou le Bioscope.

Pour conclure, bien que nous considérions avec intérêt les travaux de la Commission pour aider les entreprises du tourisme et promouvoir les atouts de notre Région à travers l’activité touristique, nous ne pouvons pas soutenir l’investissement dans des projets qui, comme le Bioscope *, n’ont toujours pas atteint les objectifs promis lors de leur élaboration et qui constituent un véritable gouffre pour les collectivités. Nous voterons donc CONTRE ce budget.

* déficit 3 M€ cette année – + de 24 M€ depuis son ouverture

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Dans le cadre de la campagne régionale, Henri STOLL, Victorine VALENTIN, Tiphaine BETTEMBOURG et Julien ERNST, colistiers du Grand Pays
Le par
Communiqué de presse - Jeudi 26 novembre 2015 Avec Jean-Pierre Masseret, Colmar sera le noeud ferroviaire du Centre Alsace ! Henri
Le par

Les derniers contenus multimédias