En direct du Conseil Municipal de Colmar du 18.04.11 (1)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19.04.11 (journaliste : Myriam Ait-Sidhoum) CESEC,saison 1 Les membres du CESEC ont présenté leurs conclusions au conseil municipal hier soir en ouverture de séance. Une prospective pour Colmar largement commentée et qui, pour être alléchante à certains égards, pose une question : à quand le passage de la théorie à la pratique. « Il aurait fallu consulter d'autres personnalités » Soit cinq commissions, plus d'un an d'entretiens depuis juin 2009, une centaine de réunions, et au final une « force de proposition non partisane, par une équipe qui est restée souveraine, autonome, et qui a travaillé sans ingérence », tient à préciser Christophe Praud, président du CESEC. Une mise

En direct du Conseil Municipal de Colmar du 18.04.11 (2)

0 commentaire Le par

Article de l'Alsace du 20.04.11 (journaliste : Clément Tonnot) Une rallonge pour Bel-Air et Florimont ? Victorine Valentin prend acte que le maire de Colmar demande de porter de 8,67 à 20 MEUR les crédits inscrits au contrat de projets État-Région pour la requalification urbaine des quartiers Bel-Air et Florimont, qui ne peuvent bénéficier des enveloppes de rénovation urbaine. « La Ville s'engage-t-elle à financer les crédits complémentaires si elle n'obtient pas l'argent ? », interroge l'élue socialiste. « Non, la Ville n'assumera pas ces crédits, mais nous devons tout faire pour obtenir gain de cause », répond Gilbert Meyer, qui assure que le « dossier n'est pas mort », après un

En direct du Conseil Municipal de Colmar du 18.04.11 (3)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 20.04.11 (journaliste : I.N) L'avant-projet validé Un département « génie thermique et énergie » va être créé à l'IUT de Colmar pour plus de 4 millions d'euros. Lundi, les élus ont approuvé à l'unanimité l'avant-projet du bâtiment dessiné par le cabinet d'architecture colmarien Gilles Bouley. La décision de créer ce 6e département à l'IUT de Colmar avait été prise en octobre 2008, et l'opération inscrite dans le contrat de projets Etat-Région 2007-2013. L'investissement immobilier, chiffré initialement à 3,6 millions d'euros, a été réévalué à 4,2 millions d'euros pour tenir compte des contraintes du terrain et obtenir le label BBC (bâtiment basse consommation). D'où la demande d'une rallonge de crédits

Les derniers contenus multimédias