Conseil Régional : intervention de Victorine Valentin sur le tourisme

0 commentaire Le par

Conseil Régional d’Alsace, Budget Primitif 2011, intervention du 17 décembre

Le budget du tourisme s’élève à 11.946 M€ pour 2011 en baisse de 5.7 % par rapport à 2010.
Sa construction par axes permet une grande lisibilité et nous allons utiliser cette construction pour argumenter nos positions.

Dans l’axe I , 1.6 M€ sont consacrés aux aides à l’hôtellerie familiale et indépendante. Cette dernière est dans une situation fragile : concurrence accrue, évolution des comportements de la clientèle, de ses attentes et de son niveau d’exigence, vieillissement des structures ou problèmes d’attractivité, mises en conformité lourdes à financer, remplissage des chambres moins élevé, et charges fixes plus élevées que dans l’hôtellerie de chaîne. C’est pourquoi nous saluons les interventions menées en commun avec les deux départements au profit de l’hôtellerie familiale et indépendante.
Nous accueillons avec intérêt le regroupement des entreprises et des associations dans les domaines de l’hôtellerie, des jardins, des sites de mémoire…
Par contre, le soutien de 300 000 € aux hébergements associatifs nous semble bien modeste eu égard au nombre de lits qu’ils représentent et alors que les touristes surveillent de plus en plus leurs dépenses. Nous avons toutefois noté la réforme prévue en 2011 de votre politique dans le domaine.

L’axe II est pratiquement uniquement constitué par le Comité Régional du Tourisme subventionné pour 3.472 M€ Les missions du CRT sont larges et le travail qu’il doit mener très important pour la promotion du tourisme en Alsace, dont l’aspect économique est reconnu. Toutefois, nous ne pouvons que déplorer que le budget global de la politique régionale du tourisme soit amputé de pratiquement 1/3 de sa valeur pour le fonctionnement de ses services, au détriment des actions auprès des entreprises et des sites de tourisme ou de l’investissement dans des projets structurants.

A l’axe III figurent les objectifs d’accessibilité, qui sont légitimes pour améliorer l’accès au site et aux événements touristiques afin d’accueillir une clientèle en augmentation, voire une nouvelle clientèle dans certains secteurs. Selon le rapport qui nous a été présenté, les expérimentations menées sur les dessertes du Mont Ste Odile et le Struthof par exemple ont connu des succès variés. Il aurait été intéressant d’en avoir un véritable bilan. Nous accueillerons également avec intérêt celui de ces actions mais également des navettes subventionnées par la Région au titre des animations « Noël en Alsace ».
Toujours dans cet axe, et alors même que le budget global du tourisme est en baisse de 5.7 % par rapport à 2010, nous avons appris par la presse, l’intention de la Région de passer d’une subvention de 342 000 € (qui représente tout de même près de 3 % du budget total consacré par la Région au Tourisme en 2011 !) à 450 000 – voire 500 000 € (soit une augmentation de 46 % par rapport à la subvention inscrite au budget).

Nous nous interrogeons sur l’enveloppe budgétaire qui permettrait d’augmenter la participation de la Région à cette manifestation alors que le budget de notre collectivité subit des coupes dans de nombreux domaines, nous attendons des explications claires à ce sujet.

L’axe IV , tourné vers la promotion des atouts de l’Alsace avec un redéploiement de l’ancien dispositif « valorisation du patrimoine », est l’aboutissement d’un travail très intéressant et nous sommes persuadés que les quatre nouveaux dispositifs et plus particulièrement
Le soutien à la création et à la mise en tourisme des parcs et jardins remarquables et
l’aide à la réalisation de nouvelles visites d’entreprises
auront du succès auprès des touristes mais aussi auprès des alsaciens.

Pour finir, l’axe V , dans sa section « infrastructures » aborde le tourisme fluvial et effleure le concept « l’Alsace à Vélo ». Hormis que ce dernier point est encore à l’étude, nous n’y trouvons guère à redire.

En revanche, dans sa section « projets structurants », nous sommes opposés au golf de la Sommerau pour lequel, on essaie de faire oublier son aspect élitiste en précisant qu’il servira, comme celui d’Ammerschwihr, à la vulgarisation du golf et à la formation des jeunes sportifs. Ce n’est pourtant pas cela le fond du problème ; mais bien celui du coût d’une telle structure pour la collectivité, et de l’intérêt d’engager de l’argent public pour un équipement qui ne profite pas nécessairement à l’intérêt général, surtout alors que l’on applique par ailleurs la plus grande rigueur budgétaire ;
Nous sommes dubitatifs quant aux aides au Bioscope, dont l’échec commercial est désolant depuis sa création en 2006 et dont les perspectives restent tout aussi sombres ;
Enfin, le projet de village « Pierre et Vacances » pour lequel la maîtrise des terrains n’est pas encore assurée mais dont les porteurs de projet font d’ores et déjà un chantage à l’implantation d’un centre aqualudique, ce projet entraînera des dépenses pour la collectivité qui nous semblent beaucoup trop importantes au regard de l’intérêt dont nous le créditons.

Si ces trois derniers projets avaient fait l’objet d’un budget séparé, nous les aurions rejetés sans la moindre hésitation ; toutefois comme la subvention au CRT et des actions que nous avons soutenues comme l’aide à l’hôtellerie familiale et indépendante sont englobées dans le même budget, notre groupe aurait souhaité s’abstenir.
Cette abstention était motivée par une analyse responsable du budget mais devant le manque de tenue et de retenue de Monsieur Cattin, Président de la commission Tourisme, notre groupe votera contre ce budget.

Victorine VALENTIN

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Dans le cadre de la campagne régionale, Henri STOLL, Victorine VALENTIN, Tiphaine BETTEMBOURG et Julien ERNST, colistiers du Grand Pays
Le par
Communiqué de presse - Jeudi 26 novembre 2015 Avec Jean-Pierre Masseret, Colmar sera le noeud ferroviaire du Centre Alsace ! Henri
Le par

Les derniers contenus multimédias