En direct du Conseil Municipal du 18 octobre (6)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 20 octobre (Agnès Muller, Isabelle Nassoy)
Les malfaçons d’Aqualia, la vétusté du gymnase

Pour 2011, la ville de Colmar a prévu de consacrer 513 600 € à la maintenance des installations sportives. Des réparations urgentes à la nouvelle piscine Aqualia et la rénovation du gymnase de la Montagne-Verte, ont suscité des questions.

L’enveloppe destinée à l’entretien des équipements sportifs, semble bien légère à Michel Feldmann. « On a l’impression que vous faites le strict nécessaire des travaux d’étanchéité et de sécurité, pour cette année », dit l’élu du groupe Wagner.

«Des procédures ont été engagées»

« On est dans la maintenance et pas dans les nouveaux équipements », précise le maire Gilbert Meyer. Les travaux de réfection et d’entretien des équipements nautiques (248 000 €) représentent près de la moitié des 513 000 €.
Pierre Leconte du groupe de gauche s’étonne du montant élevé – plus de 15 000 € – des travaux prévus à la « récente » piscine Aqualia. « Ces dépenses sont liées à des malfaçons dans la construction. Des procédures ont été engagées contre certaines entreprises. Mais on ne peut pas attendre pour faire les réparations », explique l’adjoint aux sports Maurice Brugger. Le maire précise que la Ville s’est entourée de garanties. Elle a fait désigner « un expert » par le « tribunal administratif » pour constater les défauts.

Inamovible

Le gymnase de la Montagne-Verte est « vétuste ». Il coûte « cher » au niveau de la maintenance. […]
« Sa rénovation coûte près de 5 millions d’€, une somme. Ce ne sera pas du bricolage. Et les clubs sportifs usagers seront consultés sur la réhabilitation de la salle », assure Maurice Brugger. Gilbert Meyer rappelle que le gymnase, situé en « secteur protégé », ne pouvait être déplacé.
Pierre Leconte suggère alors de transférer à la Communauté d’agglomération la gestion des équipements sportifs structurants avec la réalisation d’un complexe couvert. « Impossible, le sport n’est pas dans les compétences de la CAC. Il faudrait changer les statuts pour l’intégrer », conclut Gilbert Meyer.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Victorine Valentin sur le point n°11 du Conseil Municipal du 16/10/2017 portant sur la PARTICIPATION DE LA VILLE DE COLMAR AUX FRAIS DE FONCTIONNEMENT : Le rapporteur du
Le par
Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d'Urbanisme Monsieur le Maire, chers collègues, Il est vrai que je n’ai retrouvé l’implantation d’une prison
Le par

Les derniers contenus multimédias