En direct du Conseil Municipal du 18 octobre (2)

0 commentaire Le par

Article des DNA du 19 octobre (Franck Buchy)
La percée persiflée

Hier soir au conseil municipal de Colmar, l’opposition a voté contre le programme 2011 des travaux de voirie pour manifester son rejet de la seule percée des Nénuphars.

Si le programme 2011 des travaux de voirie comprend d’autres projets que la percée des Nénuphars, c’est bien elle qui a cristallisée hier soir les attaques de toute l’opposition municipale. Face au refus de la majorité de procéder à un vote séparé, les élus des listes Wagner et Hilbert ainsi que Tristan Denéchaud se sont résignés à voter contre l’ensemble du programme qui s’élève à 5,1 millions d’€. Le groupe MoDem de la majorité s’est abstenu.

Frédéric Hilbert (Vert) regrette que les 1,72 million d’€ prévus pour la percée dépasse le budget affecté à la réfection des routes. Pointant un « projet urbanistique des années 70 » qui veut « mettre des voitures là où il n’y en a pas », le conseiller général de Colmar-sud critique la « pseudo-concertation » : « Les riverains ne veulent pas se prononcer sur le projet, ils n’en veulent pas. »

« Vous pédalez Monsieur Grunenwald ! »

« Au lieu de négocier, on exproprie », note Tristan Denéchaud qui considère comme « fantaisiste » la qualification municipale de « liaison inter-quartiers ». La socialiste Victorine Valentin s’interroge quant à elle sur « l’arbitrage » qui a conduit le maire à consacrer « plus d’un tiers » du programme à « une seule opération ».
Le débat technique a vite glissé vers le débat récurrent sur la gouvernance, les opposants au maire pointant du doigt sa « concertation limitée ». Un reproche lancé par Michel Feldmann puis Dominique Grunenwald, ce dernier estimant que les « décisions se prennent dans le bureau du maire ». « Le projet de la percée des Nénuphars a été présenté tout ficelé. Notre assemblée est une chambre d’enregistrement », a fini par lâcher son collègue. […]

« Besoin les uns des autres »

[…] « Il n’y a pas d’un côté les gentils et de l’autre les vilains anti-démocrates. Il ne faut pas présenter les choses de manière manichéenne, lance-t-il à ses opposants. Il faut respecter ce que nous représentons. Nous avons besoin les uns des autres. » Odile Uhlrich-Mallet vient au secours de la majorité. Elle rappelle que « des débats il y a en a », que les « décisions sont débattues en commission des adjoints » et qu’il n’y a « pas de décisions prises uniquement dans un seul bureau ».

« Il faut une volonté politique »

Tous les élus ont en revanche approuvé la désignation de Préalis comme délégataire chargé pour cinq ans de l’exploitation de la restauration scolaire à Colmar. L’association a été retenue pour trois raisons : le « moindre coût » des repas, le « montant moindre de la subvention sollicitée » pour 2011 et une « meilleure offre qualitative des repas » ont pesé en faveur de Préalis.
Frédéric Hilbert a de nouveau milité pour la création d’une cuisine centrale à Colmar et « pas d’une usine », ceci pour favoriser les circuits courts. « Il faut une volonté politique. »
L’adjointe en charge de l’enseignement l’a rassuré en expliquant que les repas étaient fabriqués à Epfig, par la société API Restauration Alsace. Selon Odile Uhlrich-Mallet, cette entreprise collabore avec l’Organisation professionnelle de l’agriculture biologique en Alsace (Opaba) et s’approvisionne en priorité chez des fournisseurs locaux. Celle-ci prévoit de proposer 70 % de produits frais et 30 % à 50 % de produits locaux ou régionaux. Servis avec des fleurs de nénuphar ?

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Victorine Valentin sur le point n°11 du Conseil Municipal du 16/10/2017 portant sur la PARTICIPATION DE LA VILLE DE COLMAR AUX FRAIS DE FONCTIONNEMENT : Le rapporteur du
Le par
Rapport n°6 : Approbation du Plan Local d'Urbanisme Monsieur le Maire, chers collègues, Il est vrai que je n’ai retrouvé l’implantation d’une prison
Le par

Les derniers contenus multimédias